" Lorsque je compose un thème musical pour un long-métrage, et après avoir, au préalable, lu le scénario ou le livre dont il découle, ou bien après avoir directement visualisé le film lui-même, je cherche toujours à transcrire ces mêmes émotions de lecture à travers la mélodie. Je transpose mes propres ressentis sur cette même ligne mélodique, le plus simplement et le plus clairement possible.

Ma collaboration artistique avec Michel DRACH restera l’un des moments les plus importants et émouvants de ma carrière. Lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois dans son appartement de la rue Royale, je fus immédiatement frappé par sa grande capacité d’écoute, sa sensibilité et sa générosité. Michel était à la fois simple et rayonnant.

Je n’oublierai jamais le jour lorsque, après avoir lu le scénario de "Grand-Père", je lui remettais la première maquette du thème principal que je venais de composer. Après l’avoir ecoutée attentivement, je perçus alors immédiatement au travers de son visage et de son sourire, que ma mélodie l’avait touché.

C’est alors que "l’aventure" commença, une expérience unique qui durera presque huit mois.

Ma preoccupation principale fut alors de pouvoir composer et de faire interpréter mes propres pages musicales par de réels intrumentistes, car selon moi, rien ne pourra jamais remplacer la finesse et la sensibilité d’un toucher. Elles seules transmettent véritablement les émotions et les vibrations musicales. Malgré les avancées technologiques extraordinaires et spectaculaires incontestables de ces dernières années, ces subtilités et ces colorations demeureront inimitables.

Je n’oublierai jamais ces merveilleux moments de partage, d’humanité et de créativité, qui resteront pour toujours gravés dans ma mémoire, tout comme Michel DRACH, qui m’aura donné cette opportunité exceptionnelle."